Sur la grande route de Yining, les postes de police étaient nombreux mais on ne s’intéressait pas à nous. On nous faisait de grands signes pour passer et poursuivre notre route. Ça n’a pas duré.

Dés notre troisième jour, on a découvert les lois du pays, la police chinoise et sa volonté de nous garder « en sécurité », bien malgré nous. Un soir, on a dormi en camping sauvage. Enfin, sauvage… dans la plantation d’arbres d’un jeune homme qui a bien accepté de nous ouvrir sa barrière. Il s’avère que c’est complètement interdit en Chine, ou du moins dans la province du Xinjiang. La police nous a arrêté et nous a gardé à vue pendant trois heures, nous posant 15 fois les mêmes questions : nos dates d’entrée dans le pays, notre destination finale et surtout, notre lieu de camping. Après deux heures d’attente -on ne savait pas bien ce qu’on attendait, d’ailleurs – je me suis fait embarquer dans une voiture pour leur montrer l’endroit de notre campement. Sur place, ils ont pris des photos des empreintes de nos tentes dans l’herbe, des pneus de nos vélos dans la poussière…

Après nous avoir certifié qu’ils nous interdisaient de camper pour ne pas être dévorés par les loups et la faune sauvage, on nous a finalement laissé partir avec un avertissement, accompagné d’une autorisation de circuler jusqu’au prochain poste de police, où nous devions passer la nuit. Là-bas, personne n’était au courant de notre arrivée, on s’est fait embarquer une fois de plus, nous et nos vélos, dans un pick-up pour rejoindre la prochaine petite ville. On était tous les 4 comprimés sur la banquette arrière, à foncer à travers la campagne, gyrophare allumé tandis que le soleil se couchait.

Au poste de police d’Ulastay, on a été surpris de passer la soirée au restaurant avec deux officiers très sympas, à descendre des bières avant d’être accompagnés au petit hôtel en face. On commence à coûter cher au gouvernement chinois, la police paye tout pour nous…

Les photos :

Avec la police chinoise

Au resto le soir : Au resto avec la police

A l’hôtel :

A l'hotel payé par la police

Avec des programmes WTF…

Whaaaat ?

Au petit-déjeuner le lendemain :

Avec la police chinoise

Le lendemain, encore un lift en voiture jusqu’à la prochaine station de police :    Avec la police chinoise

La campagne chinoise, quand même :

La route de la Soie !

_DSF6968

_DSF6980

_DSF6983

Ah non, les flics sont encore là le deuxième soir :

Journée avec les policiers chinois

 

Les photos :