Passer 6 jours fixes à Oulan Bator après 8 mois de route, c’est long. Heureusement, la ville, bien que considérée comme moche et inintéressante par la plupart des voyageurs, cache quelques perles, comme la promenade à vélo sur la rive sud de la rivière Tuul, la découverte des bols à thé en argent forgé dans les magasins de Peace Avenue, l’exploration des immenses « ger districts », ces quartiers de yourtes qui hébergent près de la moitié de la population de la ville, 700 000 habitants sur 1,3 million, ou la montée au mémorial du cinquantenaire de la révolution soviétique mongole de 1921, formidable panorama sur la ville et les montagnes du nord.

Mais lorsqu’on s’est bien baladé, qu’on a regardé trois documentaires sur Gengis Khan, qu’on connaît tous les magasins des environs et qu’on rentre chez soi sans même lever la tête pour se repérer, c’est qu’il est temps de partir.

D’Oulan Bator, un bus part tous les matins vers Oulan Ude, en Russie. Pendant des heures, les paysages du nord de la Mongolie défilent alors que nous roulons à un train d’enfer sur une couche de neige tassée. Les grandes steppes sous recouvertes de 10 centimètres de neige, que quelques rares troupeaux de vaches et de chevaux grattent pour accéder à l’herbe congelée. Pour la première fois depuis longtemps, mon vélo dort dans la soute à bagages.

On traverse qeuelques villes aux barres d’immeubles à la mode soviétique, les gens marchent emmitouflés dans leurs longs manteaux et puis, vers 15 heures, on bute sur la frontière mongole, à 350 kilomètres au nord d’UB. Je suis un peu illégal sur le territoire, ayant dépassé mon autorisation de séjour de 24 heures, mais on me laisse passer avec un clin d’œil. Quelques centaines de mètres plus loin, la frontière russe est passée rapidement. La douanière tique juste sur le fait que j’ai passé 6 semaines en Iran et ne semble pas comprendre pourquoi j’y suis allé à vélo…

La taïga fait son apparition dès les premiers tours de roues en Sibérie. Bouleaux et pins bordent la route jusqu’à Oulan Ude, capitale de la république de Bouriatie, où je débarque à la nuit tombée. Les trottoirs et la chaussée sont recouverts d’une épaisse pellicule de glace, il fait -4°C, je patine jusqu’à la porte de l’auberge, en face de la gare d’où part le Transsibérien. Je visite la ville le lendemain, il fait très froid, la rivière gèle dans les contrecourants.

Je ne visite pas, je flotte. Je ne me sens pas l’âme du touriste qui serpente la ville en quête de monuments, alors je me laisse porter par l’attrait des rues, les maisons en bois, les rives sableuses de la rivière. Sur la place principale, je passe sous la tête de Lénine, la plus grande de Russie, haute de plusieurs mètres.

Le lendemain, c’est le départ en Transsibérien vers Irkoustk, capitale de la Sibérie. Le train n’est qu’à moitié rempli. Pendant neuf heures, je reste le nez collé à la fenêtre, devant le défilement de la taïga. Le ciel est sombre, la neige recouvre le sol, l’atmosphère est lugubre, glaciale, tellement mystérieuse. On suit une large rivière, la Selenga, et puis une grande étendue d’eau surgit après un virage : le Baïkal ! Il n’est pas aussi bleu que sur les cartes postales, il a plutôt la couleur du ciel, bleu-gris, avec les quelques traits blancs des vagues poussées par le vent. Je ne saurai trop décrire l’émotion que me procure ce moment. C’est un peu irréel de se trouver d’un seul coup face à ce lieu dont j’ai tellement entendu parler.

On s’arrête parfois, une minute ou deux, pour laisser entrer et descendre des passagers, dans de minuscules villages qu’on dirait abandonnés.

 

Les derniers jours à Oulan Bator :

_dsf8067Elections locales

_dsf8072Ger district, les quartiers de yourtes

_dsf8073Ger district, les quartiers de yourtes

_dsf8077

_dsf8085

Bus Oulan Bator – Oulan Ude (Russie)_dsf8118

_dsf8126

Oulan Ude, Russie_dsf8132

Architecture de Sibérie :

_dsf8136

_dsf8142

_dsf8146

_dsf8147

Transsibérien : Transsibérien

Transsibérien

Transsibérien

Transsibérien

Taïga :

Transsibérien

Baïkal :

Baïkal

Arrivée à Irkoutsk :

Transsibérien

Irkoutsk Irkoutsk