Le vélo

Globalement, très satisfait de mon VSF TX400, cependant quelques points négatifs : (les km indiqués sont ceux du vélo, incluant les voyages avant celui-ci)

5700 km : changement du boîtier de pédalier, problème dans le roulement, craquements.

Cuvette de pédalier

 

9000 km : pédale SLX endommagée, axe et roulement abîmés. Réparation à Erzurum, Turquie, graissage et resserrage par un mécano mais l’axe bouge toujours. Il va falloir racheter une nouvelle paire de pédales à Tabriz, Iran. Pédales achetées, 7€, elles tiennent jusqu’au bout.

9200 km : problème dans le roulement du moyeu avant (dynamo Shimano). Obligé de sa faire envoyer une nouvelle roue en Turquie. Long délai d’acheminement !

La tente

MSR Hubba Hubba NX. Super tente, spacieuse, facile au montage et démontage, deux grandes absides dans lesquelles je mets tout mon matos, sauf le vélo.

Problèmes :

  • le double-toit fuit, c’est bête pour une tente à 350€ ! SAV en cours (mai 2016)
  • Le double-toit est beaucoup trop près de la toile interne, dès qu’il y a le moindre souffle de vent, les deux entrent en contact et la condensation tombe à l’intérieur. Pire s’il pleut, bien sûr.

Solution : double-toit envoyé en SAV en septembre par MSR. Pas de solution pour l’instant pour le contact double-toit / toile interne

 

_DSF2032

Les sacoches

Problème : les écrous de fixation des vis en métal sont en plastique. Oui, en plastique. C’est à dire que lorsque que vous roulez sur des pistes, il y a des chances que ça se détache. Le rail de fixation de ma sacoche avant gauche s’est par exemple arraché trois fois.

Solution : acheter des écrous en métal dans n’importe quel bazar ou marché.

J’ai aussi cassé bêtement l’un des deux crochets de fixation de sacoche avant, je pensais que ça allait tenir mais elle s’est décrochée en pleine descente. J’aurais dû réparer le problème et mieux fixer la sacoche puisqu’en se décrochant, l’autre fixation s’est brisée.

Un autre crochet de fixation s’est cassé, cette fois sans mon intervention, surement dû aux basses températures en Mongolie. Ortlieb pas 100% fiable donc.

Tout au long du voyage, je ne compte plus le nombre de personnes qui se sont plaintes de la baisse en qualité de la marque Ortlieb.

Réparation fixation Ortlieb

Les petites astuces

Quelques petits trucs, trouvés sur d’autres blogs ou bien appris sur la route :

  • Chaîne : je fais « tourner » mes deux chaînes tous les 1500 bornes pour éviter d’user les plateaux et les pignons. J’ai un plateau intermédiaire si jamais…
  • Réchaud :
    • si la pompe ne pompe pas, humidifier le joint en cuir avec de la salive ou de la graisse pour votre selle (si vous avez une selle en cuir, s’entend).
    • Ne pas hésiter à faire un long préchauffage pour éviter que le réchaud ne s’éteigne lorsqu’on ouvre la vanne d’arrivée d’essence.
  • Sacoches : au vu du « presque accident » (sacoche avant-droit tombée à 50 à l’heure), je ferme les sacoches en faisant passer les lanières autour de la barre du porte-bagages avant.